Démographie du corps enseignant

Démographie du corps enseignant

Démographie du corps enseignant

L’enseignement supérieur dans la région est confronté à un défi majeur : une forte augmentation des inscriptions d’étudiants est actuellement induite par une combinaison de croissance démographique, de développement économique et de taux de participation plus élevés. C’est une bonne nouvelle, mais d’où viendront les enseignants ? À l’heure actuelle, l’investissement dans le corps enseignant est plutôt discret. Il semble également qu’il existe peu de systèmes nationaux, régionaux ou continentaux complets qui modélisent la croissance anticipée, la capacité du corps enseignant pour les projets et les besoins par spécialisation, et qui renseignent les plans de recrutement et de développement au niveau du système.

Même avec l’utilisation la plus intelligente de la technologie et les modèles d’apprentissage mixte les plus efficaces, les établissements d’enseignement supérieur individuels auront du mal à s’assurer qu’ils ont suffisamment de professeurs possédant l’expertise pertinente. Si ce n’est pas le cas, les conséquences seront graves non seulement en termes de potentiel inassouvi, de développement social et économique pour la jeunesse africaine, mais également en termes d’implications des troubles sociaux et de migration.

Le Ghana, par exemple, a déjà affiché des augmentations impressionnantes des taux de scolarisation dans l’enseignement supérieur (brut), passant de 8,63 % en 2008 à 16,07 % en 2016 (source : Institut de statistique de l’UNESCO). Avec une population actuelle (2016) de 28,2 millions d’habitants, qui devrait atteindre 50,4 millions d’ici 2050 (source : Population Reference Bureau), la population étudiante du Ghana (avec une augmentation modeste de la participation à 20 %) pourrait augmenter de près de 3 millions d’ici 2030 et 5,5 millions d’ici 2050. Actuellement, le Ghana compte 213 établissements d’enseignement supérieur accrédités, dont 10 universités publiques et 41 collèges publics. Toutes les autres institutions sont privées, y compris les écoles polytechniques et les collèges (source : Ghana National Accreditation Board, 2018).

 


Inspirés et mis en relation par ESSA, l’Association des universités africaines (AUA), le Conseil national pour l’enseignement supérieur (NCTE) du Ghana, le Population Reference Bureau (PRB) et la FONDATION MASTERCARD ont lancé une initiative « Démographie du corps enseignant » en janvier 2018 avec un pilote ghanéen.

Les résultats attendus de ce projet pilote sont les suivants : 

  • Amélioration des connaissances au sein de la direction des universités sur la manière d’utiliser les données pour améliorer la gouvernance, en particulier pour la planification du recrutement et de la conservation des enseignants au sein du système d’enseignement supérieur.

  •  Amélioration de la capacité des universités à répondre aux demandes de données des organismes de réglementation nationaux, ainsi que des organisations régionales et continentales.

  • Amélioration de la capacité des universités à planifier et à justifier le recrutement des enseignants, et à élaborer des stratégies de recrutement et de conservation des effectifs rationnelles et ciblées.

  • Amélioration de la collaboration entre les acteurs de l’éducation engagés dans la production et/ou l’utilisation de données sur les professeurs d’université.


Nos objectifs

  •   Nous ne pensons pas que la question de la « Démographie du corps enseignant » reçoive suffisamment d’attention. En d’autres termes, l’accent a été mis sur la partie demande de l’équation ; « l’augmentation des jeunes ». En conséquence, beaucoup de jeunes Africains n’auront pas la qualité d’éducation qu’ils méritent, et les économies et les sociétés peuvent également ne pas réaliser toute l’étendue de leur potentiel en raison du manque d’enseignants disponibles en cas de besoin. Nous voulons changer cela.  

  •  En rassemblant les faits, en changeant le discours et en créant des outils de planification robustes pour les établissements d’enseignement supérieur, ESSA et ses partenaires veulent influencer l’ampleur et la nature de l’investissement dans la formation d’enseignants de haute qualité qui répondent à la fois aux besoins et à la demande.  L’Association des universités africaines prend l'initiative de ce processus

Partenaires

Gouvernement du Ghana, Conseil national de l’enseignement supérieur (NCTE)
Gouvernement du Ghana, Conseil national de l’enseignement supérieur (NCTE)

 

Le Conseil national pour l’éducation tertiaire du Ghana (NCTE) a été créé en 1993 en tant qu’organe de supervision de l’enseignement supérieur au Ghana.  Le NCTE s’attache à fournir un leadership en termes de direction, de fonctions, de rôle et de pertinence de l’enseignement supérieur au Ghana, menant l’enseignement tertiaire vers de nouveaux sommets. Le NCTE est le premier partenaire gouvernemental d’ESSA pour le projet pilote «Démographie du corps enseignant».

Gouvernement du Ghana, Conseil national de l’enseignement supérieur (NCTE)

Association des universités africaines (AUA)
Association des universités africaines (AUA)

L’AUA est l’un des acteurs clés de l’enseignement supérieur en Afrique. Avec près de 400 membres, sa mission consiste à améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur en Afrique et de renforcer sa contribution au développement de l’Afrique.

Depuis son siège au Ghana, l’AUA sert de plateforme aux universités africaines pour coopérer sur la recherche, et pour réfléchir et se consulter sur les questions relatives à l’enseignement supérieur. Elle possède une capacité unique de rassembler et de communiquer avec les dirigeants institutionnels et les décideurs politiques des quatre coins de l’Afrique

L’AUA a formé un partenariat avec ESSA en 2017 et nous avons travaillé ensemble sur une série de projets, notamment la « “Démographie du corps enseignant» et la création d’un « site d’offres d’emploi panafricain »  L’AUA a également donné à ESSA un rôle de premier plan lors de sa conférence 2017 du 50e anniversaire à Accra, élargissant ainsi le réseau et la réputation d’ESSA à un stade précoce de son développement. 

« ESSA est un partenaire formidable pour l’AUA, et j’apprécie particulièrement son approche dynamique favorisant les idées novatrices et son mode de travail hautement collaboratif. Le « rassemblement » est vraiment inscrit dans son ADN ! »

Prof. Étienne Ahile, Secrétaire général, Association des universités africaines

 

Association des universités africaines (AUA)

Logo: The Population Reference Bureau (PRB)
The Population Reference Bureau (PRB)

Le Population Reference Bureau (PRB), à Washington, DC, est l’une des principales institutions démographiques du monde. Elle s’efforce de diffuser dans le monde entier des informations sur la population, la santé et l’environnement, dans l’espoir qu’elles soient utilisées afin d’améliorer le bien-être des générations actuelles et futures. Son produit phare est la fiche de données sur la population mondiale.

Le PRB travaille avec l’AUA et l'ESSA sur l’initiative portant sur la Démographie du corps enseignant. 

« ESSA a des objectifs ambitieux pour surmonter les obstacles systémiques à l’augmentation des retours sur investissement dans l’enseignement supérieur dans les pays africains. »

Jeff Jordan, président et directeur général

Population Reference Bureau (PRB)

Logo: Fondation MasterCard
Fondation MasterCard

La FONDATION MASTERCARD est l’une des principales fondations dans le monde de l’enseignement supérieur, avec une présence importante en Afrique, en particulier dans le domaine du renforcement des capacités et des bourses.  La FONDATION MASTERCARD est un partenaire naturel d’ESSA dans le cadre du projet « Démographie du corps enseignant » et a apporté un soutien enthousiaste au projet pilote du Ghana, ainsi que d’autres appuis et idées.

Fondation MasterCard